Jan 14

Résidentiel : Un marché de l’investissement de plus en plus liquide

Depuis le début de l’année, l’investissement résidentiel a bénéficié d’un fort dynamisme et se révèle, à nouveau, particulièrement résistant dans la crise : les volumes records de 2020 confirment le regain d’intérêt déjà observé sur le résidentiel depuis 2018, puisque 5,7 milliards d’euros ont été investis sur les neuf premiers mois de l’année.

Résidentiel evolution des volumes investis en résidentiel

Cet engouement s’est porté à 70 % sur la région parisienne et concerne des immeubles déjà existants dans 80 % des transactions. Les ventes en bloc de programmes neufs ont en effet reculé de 11%, ralenties par une offre plus rare.

Les investissements en résidences avec services (étudiantes, seniors ou coliving) sont quant à eux de plus en plus nombreux et fréquents. Ils ont représenté au 1er semestre un tiers des investissements résidentiels. Enfin, près de 15 000 logements intermédiaires ont été transactés depuis le mois de janvier par les acteurs majeurs du secteur, CDC Habitat et In’li en particulier.

Résidentiel

La grande majorité des investisseurs sont des bailleurs sociaux, des assureurs ou encore des assets managers. Le service Recherche de BPCE Solutions immobilières a d’ailleurs été mandaté par deux fonds institutionnels anglo-saxons afin de décrypter avec eux le marché des logements et des résidences gérées et de les accompagner dans la définition de la stratégie d’investissement la plus adaptée à leurs exigences de rendement. Gageons que 2021 sera synonyme de nouveau record sur le marché résidentiel !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer