Mar 17

Flash marché immobilier résidentiel – Mars 2023

Beaucoup d’informations circulent sur la santé du marché immobilier résidentiel français. Elles paraissent souvent floues et contradictoires. Nous vous proposons donc, de manière succincte et pratique, un état des lieux. 

Précisions tout d’abord qu’il existe plusieurs « marchés de l’immobilier », comme le tertiaire par exemple, ou le résidentiel qui nous intéresse ici plus particulièrement.

Au sein du marché immobilier résidentiel – logements d’habitation, plusieurs sous-marchés coexistent. L’ensemble de ces différents types d’actifs immobiliers se comportent et évoluent de manière souvent totalement décorrélée.

Le marché du logement se réparti lui-même entre les maisons individuelles et les logements collectifs ; l’offre et la demande d’appartements étant parfois décorrélées de celles des maisons individuelles. Voici les principaux types d’appartements : les logements neufs ou en VEFA (Vente en l’état futur d’achèvement), les logements anciens rénovés et les logements anciens non-rénovés.

Soulignons à présent que plusieurs facteurs sont à prendre en compte lors d’une analyse du marché de l’immobilier résidentiel : l’offre et la demande à l’acquisition, l’offre et la demande à la location, l’évolution des coûts de revient, et les perspectives attendues en prenant en compte un ensemble de facteurs influents, comme par exemple les contraintes réglementaires, légales et fiscales.

Dernière remarque, une analyse fiable se veut également précise au niveau géographique, car chaque région, chaque ville, et parfois chaque quartier se comporte de manière singulière. Ainsi, et grâce au précieux travail de BPCE Etudes et prospective, nous sommes en mesure de présenter l’état des lieux suivant : 

  • Les prix des logements neufs et anciens rénovés, présentant des DPE (Diagnostic de Performance Energétique) compétitifs, se comportent, et se comporteront mieux que ceux des logements énergivores. La règlementation sur les normes environnementales à respecter étant de plus en plus stricte. 
  • Les prix de revient des appartements neufs, ainsi que les coûts de rénovation, sont et resteront en hausse cette année 2023. 
  • Le marché français de la location résidentielle est particulièrement tendu sur de nombreux territoires, l’offre de biens à la location étant régulièrement insuffisante au regard des locataires potentiels. 
  • La classe d’actifs immobiliers est la seule présentant de tels effets de leviers : crédit immobilier, dispositif fiscal, revenus fonciers, etc… 
  • La pierre reste historiquement peu volatile et résiste mieux à l’inflation. 
  • Les Français placent l’immobilier parmi leurs placements privilégiés. 

Ce document n’a qu’une vocation d’information générale et ne saurait être analysé comme un acte de conseil de la part de BPCE Solutions immobilières. 
Ces informations proviennent de sources qui sont considérées comme fiables par BPCE Solutions immobilières. Toutefois, aucune responsabilité ne saurait être encourue par BPCE Solutions immobilières en cas d’inexactitude de ces informations ou du fait de leur caractère non exhaustif. 

Nos offres sélectionnées pour vous partout en France. Découvrir

Pinel

Malraux

Déficit foncier

Monuments Historiques

LMNP

Nue-Propriété

Ancien

Spécialiste reconnu de l’immobilier patrimonial, BPCE Solutions immobilières vous accompagne dans votre projet immobilier

Préconisation sur-mesure selon vos attentes et votre situation

  • Analyse globale votre situation patrimoniale
  • Sélection rigoureuse des programmes immobiliers et des opérateurs
  • Accompagnement sur l’ensemble de votre projet d’investissement de sa conception à sa réalisation
  • Services complémentaires : gestion locative, garantie loyers impayés, accompagnement à la livraison

Prendre rendez-vous 

L’ensemble de nos solutions pour habiter ou investir

Nos publications

Un vaste de choix de thématiques immobilières

Tout investissement locatif comporte des risques pour l’Acquéreur susceptibles de remettre en cause l’équilibre économique de son opération (vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, le risque de perte en capital lors de la revente, etc).

L’acquéreur doit apprécier ses engagements et risques fiscaux, financiers, juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales.