Déc 09

Baromètre MSCI de l’investissement immobilier français, novembre 2020

Cette nouvelle publication du Baromètre MSCI, réalisée en association avec BPCE Solutions immobilières, intervient à l’heure où le reconfinement instauré le 30 octobre dernier s’est assoupli à l’approche des fêtes de Noël.

 

msci baromètreMême si une mise en marché rapide d’un vaccin anti-COVID semble se dessiner, l’incertitude prime toujours et rend cet exercice d’anticipation des évolutions de notre environnement immobilier particulièrement périlleux. Le marché nous a pourtant livré quelques enseignements au cours des derniers mois. La sévérité de la crise économique a directement impacté les marchés locatifs, qui ont chuté dès le 2ème trimestre : malgré le léger rebond observé durant l’été, les volumes de bureaux commercialisés en Ile-de-France demeurent très faibles et devraient atterrir à un niveau en deçà du dernier point bas de 2013, entre 1,2 et 1,3 million de m².

Les ressorts de la demande placée semblent durablement émoussés et la forte progression de l’offre, à l’œuvre depuis le début de l’année, devrait donc s’accélérer, modérant à la fois les revenus perçus par les bailleurs et les valeurs locatives de marché, en facial et plus encore en économique. Les montants investis ont fléchi moins fortement malgré le repositionnement des investisseurs sur les actifs les plus sécurisés, dont les mises en vente manquent à l’appel. Leurs taux prime pourraient ainsi fléchir encore lors des prochains mois.

A l’inverse, la hausse des taux de rendement devrait s’accentuer sur les biens aux revenus moins stabilisés sur le long terme, restaurant ainsi une prime de risque plus adaptée à l’âpreté de la crise économique actuelle et attirant déjà des investisseurs plus opportunistes.

Découvrir l’intégralité de l’étude

Analyses, infographies, chiffres clés.